iwak 2020

iwak #30 – de mauvais augure.

Comme je l’ai déjà dit. Je suis de nature plutôt positive et optimiste généralement.

Mais depuis quelques années. Le climat ambiant me fait peur. J’ai l’impression que nous sommes allés dans la mauvaise direction.

Les crises économiques successives qui ne touchent que ceux qui n’y sont pour rien. Jamais ceux qui les provoquent – eux s’enrichissent. Pour moi qui adore marcher dans Paris la Nuit, c’est voir de plus en plus de gens dormant dehors. De personnes faisant la manche. Et sombrant souvent dans la folie.

Souvent je me suis demandé. Comment. Comment peuvent-ils se réinsérer. Revenir à une vie « normale » ? Et pourquoi nos modèles de société ne garantissent pas à tout le monde de pouvoir vivre normalement ?

Pour moi c’était de mauvais augure.

Le repli sur soi. Le Racisme décomplexé. Je l’ai vécu dès 2007. Pour moi. Il y a eu un avant et un après Sarkozy. La libéralisation des idées islamophobes, les attaques répétées envers les personnes originaires de la banlieue. Nettoyer au Kärcher disaient et validaient ceux qui finalement allaient multiplier les mises en examen.

C’était aussi de mauvais augure.

La montée des extrêmes en Europe. La multiplication des attentats. Sans réellement savoir qui répond à quoi. Cercle vicieux ? Boucle infernale ? Ou incidence réciproque ? Comment finalement on assiste à un combat continu depuis de nombreuses années entre le Mal et… le Mal.

Et le Bien ? Pas assez visible.

C’est aussi de mauvais augure.

Le dérèglement climatique. La disparition inquiétante et rapide des espèces. Les aberrations industrielles. Pourquoi trouve-t-on du désherbant dans les tampons ?! Les listes de composition des produits pour peu que l’on puisse les comprendre sont devenues incroyables.

Et puis l’appauvrissement intellectuel. L’effondrement des compétences. De la réflexion. Avoir par moment l’impression de vivre l’Idiocracy. Les anti-mariage pour tous. Les antivax. Les platistes. Les anti-masques.

Je dois avouer que par moments. J’en suis venu à vomir le Monde.

Et soudain. Une pandémie. L’impression que la Terre tente tout pour se défaire des Hommes. Est-ce que l’Agent Smith disait vrai ? Sommes-nous réellement un virus ?

Et là ? Est-ce toujours de mauvais augure ? Ou sommes-nous finalement arrivés à la Fin ?

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *