Auteur : Beur-Boy Page 1 of 3

J’attends toujours.

Pourquoi est-ce que je me souviens de leur date de naissance à Eux ? Mais pas de la sienne à Lui ?

Alors qu’il me manque tellement. Et qu’il m’arrive encore d’avoir la gorge serrée quand je pense à Lui.

Rechercher sa date de naissance. Et fouiller mon vieil iPhone pour la retrouver.

Le 8 Février.

Retrouvée dans nos derniers échanges. Entre je t’aime-s et reproches.

Il y avait aussi les détails de notre dernier rendez-vous. Le 9 Juillet 2010. Dans ce Starbucks.

C’était la fin. Tu m’as laissé le choix entre tourner la page et t’oublier ou accepter de ne plus avoir de nouvelles de toi, jusqu’à ce que tu le décides.

Et bientôt neuf ans plus tard. Ma main dans le vide attend toujours que tu le/te décides.

Bon anniversaire en retard. Dan.

You come find me.

Bon Anniversaire depuis une autre dimension.

Comme tous les ans. J’ai hésité à t’envoyer un message. Mais je ne peux toujours pas. Tes dernières instructions étaient claires.

Si jamais tu lisais ce billet. You come find me.

Bleu et Vert.

Le reprise est demain. Après deux semaines en Guadeloupe. Beaucoup de bleu et de vert.

Le bleu, c’est Lui. c’est sa couleur. La couleur de ses yeux. La couleur de la plupart de ses vêtements également. C’est la mer. Et le ciel.

Le vert. C’est ma couleur préférée depuis que je le connais. La nature et les plantes.

Deux semaines. Dont une exclusivement à deux. Juste nous deux.

Bleu et vert.

Et aujourd’hui. Je peux dire que. J’ai escaladé un volcan pour cet homme.

2009 – 2019

2019. Déjà. D’un coup. 36 ans. Le Futur.

Les choses qui ont changé. Celles qui ne changeront jamais.

Apparemment en 2019. Je suis toujours Beur-Boy. Et je blogue toujours. Je suis toujours dans mon salon. Avec soit un haut. Soit un bas. Mais jamais les deux en même temps.

A mes pieds. Toujours une bouteille de coca et du chocolat. Rien ne semble avoir changé. Et pourtant tout.

Je travaille avec des personnes qui ont mon âge de 2009 voire moins. Et je leur dis souvent, lorsqu’elles me parlent de leurs vies compliquées, que si j’avais su alors ce que je sais maintenant, ma vie en 2009 aurait été tellement plus simple.

Vieillir et mûrir.

Mon corps a changé. Mes cheveux sont partis. Je ressemble enfin pleinement à un garçon. J’ai des formes. Des fesses. Des poils. Mon visage n’est pas encore réellement marqué. Je ne me trouve toujours pas spécial physiquement. Encore aujourd’hui. J’aimerais être beau. A couper le souffle.

J’ai vieilli.

J’ai appris à dire non. Je me suis endurci. Les gens que je rencontre maintenant me disent que de prime abord, je suis quelqu’un de fermé. Je ne suis pas émotif et je dois souvent m’excuser d’être sans filtre. Je déteste que l’on me touche et je ne supporte pas les contacts rapprochés.

J’ai mûri.

J’ai l’impression de tout savoir. Je hausse les yeux en entendant les jeunes parler dans le métro. J’ai de l’expérience dans tout et je peux être de bons conseils. Je ne suis plus à la page dans bien des domaines. Je suis devenu un vieux con. Je regarde des séries qui ont mal vieilli et boude les nouvelles. J’ai musicalement basculé dans l’Alternative et ne pourrais pas dire ce qui passe actuellement à la radio.

Je suis devenu l’anti-moi-2009.

2009. C’était une année de Fins. De fins de cycles. Qui annoncent de nouveaux départs. Comme des Révolutions. De nouvelles histoires. Une Nouvelle Histoire.

Kévin Bacon et moi sommes mariés et avons ouvert une crêperie-couscous au Japon. Notre fille a quatre ans et je rêverais qu’elle soit un peu plus garçon-manqué. Non attendez ça c’est 2029.

Cette année. Si notre course à travers les étoiles maintient son cap. Kévin Bacon et moi fêterons nos dix ans. Il est arrivé après ce que j’ai bêtement appelé l’Accident. Et Il est toujours là.

Mais la vérité c’est qu’il n’y a jamais eu d’Accident. Chaque évènement de 2009 a trouvé une réponse, une solution, un renouveau.

Et dix années plus tard, il est amusant de voir quels contrepoids le Temps a apporté à tous ces changements pour maintenir ma Balance Cosmique.

Du coup. Je l’avoue. 2019 me terrifie un peu. Que me réserve cette année ?

Regression de Noël.

Je me suis pris quelques jours. Entre Noël et Jour de l’An.

Pas d’envie particulière en attendant le retour de ChériMari. Si ce n’est.

Moi – sous un plaid – sur mon canapé – à ne manger que du chocolat – et à boire du coca – devant de vieux films.

Et j’ai tenu mon programme.


Pages: 1 2 3 Next

Page 1 of 3

Fièrement propulsé par WordPress & Thème par Anders Norén