La Librairie Infinie

iwak # 13 – dune.

Il sera prochainement l’année prochaine dans Dune. Et je le trouve magnifique.

Laissez-moi vous parler de mes rencontres avec Oscar Isaac.

Je l’ai découvert pour la première fois dans le film Agora d’Alejandro Amenabar qui est l’un de mes films préférés (Rachel Weisz ♡) puis je l’ai vu dans le Robin des Bois de Ridley Scott. Je l’ai mangé du regard dans Sucker Punch, déshabillé mentalement dans Drive, me suis imaginé dans son pull en laine dans The Bourne Legacy.

Et puis, il y a eu Ex Machina, crâne rasé, bonne barbe et petit côté vicieux et malsain. Et là j’ai dû me concentrer sur le film pour m’empêcher d’aller lécher l’écran.

Après cela, il est Poe, le pilote arrogant de Star Wars qui, contrairement à ce que nous attendions tous ne finira pas du tout avec Finn (John Boyega). Personne ne finit d’ailleurs avec personne dans cette nouvelle trilogie, aucune combinaison présentée n’est crédible – j’ai hurlé « Inceste » lors du baiser Rey/Kylo Ren.

Bon, je ne vous cacherai pas que le voir ensuite, bleu-dégueu en méchant mutant dans X-Men: Apocalypse ne m’a rien fait du tout – tout comme le film d’ailleurs.

Il n’apparaît que très peu dans Annihilation. Mais une seconde est une seconde. Alors, je savoure.

Tout comme j’ai savouré de le voir, barbe de patriarche, en armure dans la bande annonce de Dune plus tôt cette année.

Voyez-vous, je pense que l’on peut dire qu’Oscar Isaac est complètement ma came alors même que, soyons honnêtes, je ne l’ai même pas vu dans ses meilleurs films.

Et vous vous demandez quel était vraiment le rapport avec le mot Dune. C’est juste que j’avais utilisé le film Dune pour Répugnant et que j’étais coincé.

Mais ça m’a donné l’occasion de vous offrir cette beauté.

One thought on “iwak # 13 – dune.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.