Au début de notre histoire. J’étais quelque peu perdu dans la bataille de mes émotions.

J’avais à la fois le coeur en miettes à cause de la rupture et des papillons dans le ventre grâce à ma rencontre avec Kévin Bacon.

J’essayais de concilier les deux du mieux que je pouvais. Mais c’était une catastrophe. Je passais d’un moment de tristesse à un moment de joie en quelques secondes. Et je culpabilisais vis à vis de Kévin Bacon.

L’attitude des gens et les questions que l’on me posait ne m’aidaient pas non plus. On ne cessait de me poser LA question.

Est-ce que j’étais amoureux ?

Je me sentais harcelé et incompris. Comment pouvait-on me poser cette question quelques jours après ma rencontre avec lui alors même que je venais de me faire larguer ? Les gens n’avaient-ils aucune idée des mécanismes intérieurs que j’étais en train de vivre ?

Faire le deuil d’une relation et à la fois s’ouvrir à une nouvelle ne pouvait pas se faire en un mois.

Je ne vivais déjà pas bien le fait de devoir vivre les deux à la fois. Je ne pouvais pas en plus gérer les regards, avis et conseils des gens sur cette nouvelle Relation.

Alors pour me protéger, j’ai volontairement caché Kévin Bacon. Je l’ai rendu invisible. Pas de photos. Peu de choses à raconter sur lui. J’ai mis une énorme cloison autour de lui pour que rien ne vienne perturber cette histoire.

J’ai littéralement compartimenté ma vie. Je ne l’ai présenté à personne. Et je l’ai tenu à l’écart de mon coeur brisé. Tout était déconnecté.

Je diminuerai progressivement le volume de mon histoire avec Jolies Lèvres et augmenterai progressivement celui de mon histoire avec Kévin Bacon.

Progressivement. C’est ce que j’étais décidé à faire. Jusqu’à ce que je sois obligé de couper le son brutalement.